Prise d'un silure © Pêche Adventure
Prise d'un silure
Carte localisation du Viala-du-Tarn en Aveyron

Expérience à vivre Pêche au silure,un nouveau regard sur ce mythe

Emeline

Une expérience
vécue par Emeline

  • Durée : d'une demie journée à une journée 
  • Distance depuis Montpellier : 126km, 1 h 39
  • Distance depuis Toulouse : 154km, 2 h 19
  • Intérieur / Extérieur : extérieur
  • Budget : /
  • Caractéristiques : patrimoine naturel, faune, flore, loisir pêche
  • Meilleure saison : d’avril à octobre

sommaire ancres automatique

Le jour se lève au Viala du Tarn, les rayons de soleil illuminent et révèlent les accents dorés de ce paysage automnal et me voilà, habillée chaudement, en direction du Mas de la Nauc pour une journée riche en émotions. Là bas, Adrien Bousquet, guide moniteur de pêche pour Aveyron Pêche Adventure, m’attend pour une incroyable journée de pêche au Silure sur le lac de Pinet.

Depuis notre bateau © OT Muse et Raspes du Tarn
Depuis notre bateau

01 Pêcher dans un cadre naturel exceptionnel

Arrivée à la rampe de mise à l’eau, tout est prêt. Le bâteau est à l’eau, le matériel est prêt, il est temps pour nous de prendre place à bord de ce bateau jaune vif, à la découverte des Raspes inaccessibles. Le moteur démarre et nous voilà parti à l’aventure au cœur de ces reliefs verdoyants et escarpés des Gorges des Raspes. Ici l’eau est bleue émeraude, les roches sombres et les arbres d’un vert encore éclatant viennent parfaire ce décor d’où émane une quiétude déconcertante et un dépaysement immédiat.

La Jourdanie, un autre spot à explorer

À quelques kilomètres de là, le lac de la Jourdanie abrite aussi des silures pouvant mesurer jusqu'à 1m50. Pour les pêcher, privilégiez le printemps et l'automne et vérifiez le niveau de l’eau car ce lac est soumis à un marnage fréquent ! Découvrez plus de spots de pêche sur le site de la fédération de pêche de l'Aveyron.

Matériel pour la pêche au silure © OT Muse et Raspes du Tarn

Matériel pour la pêche au silure © OT Muse et Raspes du Tarn

02  C’est parti pour une partie de pêche

Arrivés dans les premières eaux profondes de ce Lac de barrage, Adrien fixe l’écran de son écho sondeur depuis quelques mètres déjà. Il coupe le moteur, attrape deux cannes à pêche déjà montées avec de la tresse et de gros leurres verts. Il ajoute un hameçon triple surdimensionné et quelques gros vers de terre puis me tend la canne. “À toi de jouer !”.

Préparation de la partie de pêche © OT Muse et Raspes du Tarn
Préparation de la partie de pêche

A chacun sa technique

Le silure est un poisson plutôt joueur et qui répond à plusieurs techniques. Bouillettes, pêche au vif, en verticale, depuis le bord de la rive, en float-tube ou en bateau, vous trouverez forcément votre combo favori.

Adrien et son "klong" © OT Muse et Raspes du Tarn
Adrien et son "klong"

03  La technologie au service de la pêche

Il m’invite à regarder l’écran de l’échosondeur avec lui. J'aperçois de longues tâches se déplacer doucement. Il attrape un drôle d’objet appelé “klong”. Il s’agit d’une sorte d’appeau qu’il faut tapper contre l’eau et qui intrigue les silures qui voudront remonter à la surface pour voir ce qu’il s’y passe. Il fait résonner ce bruit une fois, puis deux, puis trois, venant briser le silence qui plane ici.
 

Cette fois c’est à moi de passer à l’action. Je mets ma ligne à l’eau et stoppe mon appât à la profondeur où se trouve la tâche sur l’écran de l'échosondeur. C’est drôle cette pêche, entre technologie, stratégie et affût. Je patiente, sans bouger, à cette profondeur précise et attend que ces jolies silhouettes s’approchent de mon appât.

Quel est le menu ?

Le silure est un poisson très intelligent, qui s’adapte à son milieu de vie. Il préfère les fonds de rivière ou les zones regorgeant de cachettes où il attendra ses proies. Parfois perçu comme un prédateur, il cohabite très bien avec les autres espèces et se nourrit en fait principalement de poissons, mollusques et crustacés comme la plupart des ses colocataires carnassiers.

04 Ferrer pour se rencontrer

Sur l’écran, la silhouette s’approche doucement et semble se trouver à quelques centimètres de mon hameçon. L’adrénaline monte, le sourire ne quitte plus mon visage, mes mains, bien accrochées à la canne, n’attendent qu’une chose: ferrer !


Ça y est, je le sens jouer avec mon hameçon ! D’un coup vif, voilà que je saisis ma prise. Je tiens la canne de toutes mes forces et mouline peu à peu. Le temps semble s’arrêter, mon sourire ne me quitte plus, je suis impatiente et excitée à l’idée d'apercevoir cette silhouette onduler à la surface de l’eau.

L'attente de la prise © OT Muse et Raspes du Tarn
L'attente de la prise

Une sortie en famille loin des sentiers battus

La pêche du silure est certainement l’une des plus facile d’un point de vue technique et l’utilisation de la technologie rend la pêche d'autant plus ludique. C’est une pêche qui permet de découvrir et d’aimer les sensations et les émotions que procure la pêche. “Elle est très intéressante pour des novices ou des jeunes”, nous confie Adrien Bousquet, guide avec qui vous pourrez vivre cette aventure.

Animations pêche pour les enfants

Visionnez Pêche sur le lac de Pinet

vignette video
Ma belle prise © OT Muse et Raspes du Tarn
Ma belle prise !

05 Une jolie surprise

Adrien enfile les gants et saisit délicatement le silure. Je découvre pour la première fois de ma vie cette espèce mythique ! Loin de mes a priori, ce n’est pas un poisson flasque, laid et effrayant qui se trouve là. Mais un joli poisson pas trop gros, plutôt calme et pas si laid que ça. Je le trouve presque mignon avec ses barbillons, sa large bouche, ses petites nageoires et son corps allongé. Je le saisis à mon tour pendant qu’Adrien s’occupe de le libérer de notre appât.

Nous faisons une photo pour immortaliser ce souvenir.

06 L’heure de se dire au revoir

Vient alors le plus beau des moments, la remise à l’eau. Le sourire aux lèvres, reconnaissante de la chance que j’ai eu de capturer ce premier silure dans ce cadre naturel exceptionnel, je me penche sur le bateau pour le relâcher. Je le dépose délicatement à la surface de ses eaux émeraudes, attend qu’il reprenne ses esprits et le regarde s’effacer doucement dans la profondeur du lac.

Remise à l’eau du silure © OT Muse et Raspes du Tarn
Remise à l’eau du silure

Des poissons et des frissons

Avec ces 130 ha de pêche, le Lac de Pinet vous garantit de beaux moments. Laisser couler vos appâts jusqu’à 25m de profondeur et rencontrez des silures qui peuvent atteindre les 1m50.

Mon premier silure © OT Muse et Raspes du Tarn
Mon premier silure

07 Un instant riche en émotion

C’est alors à mon tour de reprendre mes esprits. Fière, heureuse et reconnaissante, me voilà partie dans un débriefing intense des sensations ressenties. Je remercie ensuite Adrien de cet instant de partage passionnant et riche en émotions. Bien que ce ne soit pas un poisson record, il n’en restera pas moins “mon premier silure”. Et comme toute bonne pêcheuse, c’est ce souvenir que je raconterai en rentrant à la maison.

Infos
pratiques

44.0438622011996, 2.89036619045312

Aux alentours...

Votre prochaine expérience...

  • partager :