Saint-Laurent d'Olt © C. Bousquet - CD12
Saint-Laurent d'Olt

Saint-Laurent d'Olt
Guide touristique

Entre Causse et Aubrac, à l’entrée orientale du département de l’Aveyron, Saint Laurent d’Olt est bâti sur une arête rocheuse, dans un méandre du Lot encore tumultueux, qu’il domine de plus de 50 m.

Saint-Laurent d'Olt © C. Bousquet-CD12

Saint-Laurent d'Olt

Vacances à Saint-Laurent d'Olt

Plage de Saint-Laurent d'Olt © OT Causses Aubrac
Plage de Saint-Laurent d'Olt

Vacances pleine nature pour se reposer ou faire le plein de sensations

Suivez les chemins balisés et participez aux balades contées organisées durant l’été pour découvrir Saint-Laurent d'Olt et ses petits hameaux pleins de charme.

Il fait trop chaud ? Prenez le temps de lézarder au bord du Lot, en amont du Pont.

Vous êtes plutôt adeptes de sensations ? Le camping arboré de Saint-Laurent d’Olt est le point de départ idéal pour descendre les Gorges du Lot en canoë ou en kayak.
Vous pouvez également opter pour une initiation ou un stage de perfectionnement à l’école de pêche, toute proche.

Enfin, le soir venu, rendez-vous sur la place de la mairie, où des associations actives y organisent spectacles et marchés gourmands en été...

Un peu d’histoire

Les ruelles étroites à forte pente mènent au sommet où s’élève le château des Hermaux. Bâti au XIII° s. par la très puissante famille de Canilhac, il fut démantelé vers 1667, sur ordre de Richelieu, puis reconstruit au XVIII° s. par Valette des Hermaux.

L’isthme qui relie le château au bourg était autrefois barré par une porte et une petite tour. Du château primitif, il reste la tour de garde, avec ses bouches à feu.

Le XVIII° s. fut une période prospère grâce à un important commerce de cadis. Quelques belles portes, dont l’une datée de 1719, la rappellent. C’est d’ailleurs dans cette demeure que Mandrin, bandit des grands chemins, vers 1750, passa une nuit et paya son hébergement contre deux pistolets.

Au cours de votre balade, faites un détour par l’église. Les trésors, à l’intérieur vous surprendront !

Château des Hermaux © OT Causses à Aubrac
Château des Hermaux

Aux alentours de Saint-Laurent d'Olt

Village chargé d’histoire, Saint Laurent d’Olt compte également de nombreux hameaux alentours, à visiter tant pour leurs points de vue que pour leur patrimoine préservé.

Chapitaux à Estables, Aveyron © OT Causses à Aubrac
Chapitaux à Estables

En amont de Saint-Laurent d'Olt

Estables, situé en amont de Saint-Laurent d’Olt, marque l’entrée du département de l’Aveyron. Son nom pourrait provenir d’un ancien relais gallo-romain (stabullum, écurie). Avant d’entrer dans la petite église romane, admirez les chapiteaux historiés à l’extérieur !

Tout près de là, à Escrante, des tombes creusées dans le roc et une croix dont le fût porte des dessins incisés ont été découvertes.

Face à Estables, empruntez une petite route pittoresque qui vous mènera à Bonneterre. Prenez un instant, près de l’église et de sa curieuse croix en cuivre, pour admirer la vue sur la Vallée du Lot, avant de poursuivre jusqu’à Ajas, où le centre équestre itinérant Kalkarwan a posé son chapiteau et vous propose des balades à cheval.

En aval de Saint-Laurent d'Olt

Canet d’Olt, en aval de Saint Laurent, est un pittoresque village en grès rouge du Permien, avec des points de vue sur la vallée et le causse qui lui fait face. Son église renferme un très beau bénitier.

Poursuivez la petite route, vous arriverez à Marijolet, un hameau circulaire qui offre de beaux points de vue sur les falaises calcaires de Lancize.

De là, vos pas vous mèneront à la petite chapelle de Saint Ferréol, en bordure du Lot. Chaque année, début septembre s’y déroule un pèlerinage champêtre.

Chapelle de Saint-Ferréol © OT Causses Aubrac
Chapelle de Saint-Ferréol
Musée Jean Boudou © OT Causses Aubrac
Musée Jean Boudou

Le saviez-vous ?

Profitez de votre séjour à Saint-Laurent d’Olt pour découvrir la vie et l’œuvre de du poète Jean Boudou en visitant le musée, qui lui est dédié.

Jean BOUDOU (1920-1975) - Joan Bodon, en occitan, naît le 11 décembre à Crespin près de Naucelle. Il entre à 12 ans au cours complémentaire de Naucelle, et plus tard, à lʼEcole Normale de Rodez. En 1941, il rencontre le Félibre Henri MOULY qui décèle en lui l’écrivain, et l’encourage. En 1943, il part pour lʼAllemagne (Service du Travail Obligatoire). Il en revient en 1945, profondément marqué psychologiquement et moralement. Instituteur en Aveyron, il occupe plusieurs postes. Nommé instituteur agricole itinérant, il enseigne à Saint-Geniez, Sainte-Eulalie et Saint-Laurent, avant de terminer sa carrière comme instituteur dans un collège de lʼArbatache en Algérie, où il meurt le 24 février 1975, en pleine maturité. L’écriture de Jean Boudou n’a que peu de rapports avec le roman français des années 60, il se rapproche plutôt de la littérature sud-américaine. Ses premiers recueils de contes sont couronnés en 1954 par les Jeux Floraux du Félibrige. Deux ans plus tard, paraît son premier roman “Les cailloux du chemin”. Puis vient en 1960, “La Sainte-Estelle du centenaire”. Suivront plusieurs autres ouvrages, écrits en Langue dʼOc. Ce n’est qu’après sa mort qu’ils seront traduits en français.

 

Pour la petite histoire

Saint-Laurent d’Olt a accueilli à différentes époques des personnages qui ont marqué leur temps et notre histoire...

En 1366, les terres de Saint Laurent passent aux mains des seigneurs de Beaufort. La famille de Beaufort donnera deux papes : Pierre-Roger qui deviendra pape d’Avignon en 1342 sous le nom de Clément VI, et son neveu Pierre-Roger, d’abord prieur de Saint Saturnin de Lenne et de Sainte Eulalie d’Olt, qui prendra le nom de Grégoire XI en 1370. C’est lui qui ramènera le Saint-Siège à Rome. Leurs portraits ornent les murs du Palais des Papes à Avignon.

Insolite

Pour clôturer la Fête de la Saint-Laurent, le comité organise une course champêtre de chevaux sur la plaine d’Estables, en bordure du Lot !

 

Pour aller
plus loin

  • partager :